en #Albret je suis en mode

Paysage - Les cours d'eau

L'Albret est parcouru par de nombreuses rivières : la Baïse, canalisée et ouverte à la navigation en bateau habitable, la Gélise et l'Osse, dont les aménagements et le caractère plus naturel rend particulièrement propice à la pratique du canoë et du kayak, mais également l'Auvignon, destination idéale des pêcheurs et des amoureux de la nature préservée.

Le petit guide des rivières de l'Albret  :

 

La Baïse

La Baïse prend sa source sur le plateau de Lannemezan dans les Hautes-Pyrénées (65), et se jette dans la Garonne à Saint-Léger, légèrement en amont de la confluence entre le Lot et la Garonne. Important axe de communication pendant des siècles, elle est aujourd'hui un agréable moyen de découvrir l'Albret : en bateau, en canoë ou à pied le long de ses berges, elle offre un paysage reposant et riche des différentes espèces animales et végétales qu'elle héberge.

 

La Gélise

La Gélise prend sa source sur le plateau de Lannemezan dans les Pyrénées. Elle parcourt plus de quarante kilomètres pour rejoindre la Baïse à Lavardac. La Gélise est la frontière entre les deux paysages qui composent l'Albret : le pays du sable (les Landes) et les coteaux calcaires. Sur la fin de son parcours la Gélise baigne les pieds du Moulin des Tours, monument emblématique de l'Albret.

Extrait de « La Guirlande des Marguerites » Durey, Nérac 1876.
« Dans la dune s'élevant …
A marché sans arrêt …
Jusqu'à ces froids vallons …
Où la Gélise au sable oppose son barrage »

 

L'Osse

L'Osse prend sa source sur le plateau de Lannemezan dans les Pyrénées et parcours une centaine de kilomètres avant d'arriver en terres lot et garonnaises. C'est un petit cours d'eau  en général étroit et peu profond, sauf en amont des moulins ou sa profondeur peut atteindre jusqu’à 4 mètres. C'est un ruisseau paisible et sauvage qui approvisionne cinq moulins avant de se jeter dans la Gélise à hauteur de Nérac.

 

L 'Auvignon

L’Auvignon Lot-et-Garonnais s'écoule sur 57km, il prend sa source dans le Gers et se jette dans la Garonne à hauteur de Feugarolles. C'est un cours d'eau sauvage où la truite et autres poissons d'eau douce frétillent calmement. L'Auvignon a alimenté et fait tourner jusqu'à treize moulins en Pays d'Albret, alimentant ainsi les environs en farine. Aujourd’hui, il n'en reste que neuf, reconvertis en habitations originales ou en camping et gîtes.