en #Albret je suis en mode

Bruch

Bruch, le Castrum médiéval de l'Albret

 

bruch

Terre d'accueil par excellence, le Sud-ouest a su se forger une identité originale en unissant ses divers héritages. Les traditions Bruchoises puisent leurs racines dans la culture Gasconne et l'art de vivre propre à l'Albret, alliant ainsi l'authentique et savoureux patrimoine gastronomique Gascon, à l'élégant et raffiné patrimoine du Val d'Albret.

Les deux magnifiques tours qui dominent le village et les restes d'enceinte encore visibles, témoignent du passé tumultueux de la contrée à l'époque féodale.


Les origines du village demeurent obscures, mais le foyer de peuplement remonte au moins à l'époque mérovingienne (Ve s).


Le bourg se développa pendant tout le Moyen-âge, passant de mains en mains, de seigneurs Français en seigneurs Anglais et vivant au rythme des épisodes de l'Histoire de France, telles les guerres de religions...Remontez le temps au cours d'une promenade insolite à travers les ruelles étroites du bourg médiéval. De rue en rue vous serez charmé par l'atmosphère paisible et calme qui règne sur le village.

L'Eglise Saint Amans  : La construction de cette église gothique s'est étendue du XVIe au XIXe siècle.

"La légende raconte que pendant la révolution de 1789, une des cloches de l'église aurait été décrochée et jetée dans l'Auvignon où elle se trouverait encore... On assure même qu'on l'entendrait tinter les soirs d'orages ... »

 Les Vestiges de l’enceinte: Ancienne agglomération fortifiée, Bruch a su conserver quelques vestiges de l’enceinte qui protégeait jadis le village.

Dominant la vallée de l’Auvignon, la Tour Sud est une construction typiquement défensive, élément majeur de l’ancienne enceinte du XIIIème siècle. Symbole de la puissance et du pouvoir de la noblesse, la tour a malheureusement été victime des élans  révolutionnaires, qui ont rasé le deuxième niveau. Aujourd’hui, l’horloge rythme par son doux tintement, la vie du village.Le Bourg médiéval: En flânant dans le bourg, le long des ruelles étroites, on aperçoit de nombreuses maisons à colombages et à encorbellements typiques du Moyen-âge. La place a été récemment réaménagée et accueille aujourd’hui la halle à l’ombre de laquelle il fait bon rêver au temps des chevaliers .

Datant du XIIIème siècle, la Tour Nord est une des deux anciennes entrées du bourg, elle vous surprendra par son architecture peu commune. Elle allie, en effet, le style architectural propre aux édifices de défense, au raffinement et à l’élégance des constructions seigneuriales médiévales. Ayant résisté aux assauts de l’Histoire et du temps, c’est aujourd’hui l’emblème du village, symbole de la volonté de faire coexister le passé et le présent.

Depuis le Jardin de la mairie, vous aurez un magnifique panorama sur la plaine de la Garonne .

La Fontaine Saint Amans   : "La tradition orale raconte qu'au Vème siècle, Saint Amans, alors évêque de Bordeaux, se rendit à la villa romaine de Bapteste proche de Moncrabeau en empruntant la voie romaine. Passant sur les terres  Bruchoises il y fit une halte et de ses prières jaillit une source intarissable. De cette eau il baptisa les premiers chrétiens des alentours. Plus tard on attribua à l'eau de la source la vertu de guérir les maladies des yeux."

La Carrère Saint Amans, est une section de la voie romaine qui reliait Bordeaux à Narbonne en longeant la Garonne. Les Romains la nommaient "La Via Aquitania" (la route d'Aquitaine). C'est au XIIème siècle que les Bruchois édifièrent la  fontaine qui protège la source.

 Visitez Bruch :

Monuments : Tours classées du XIIIème siècle Eglise Saint Amand - Enceinte - Le mur peint du café-Restaurant de la paix Ce sont des peintures napoléonniennes peintes par Messine, peintre itinérant, milieu du 19ème.

Pour en savoir + : Voir le détail du patrimoine architectural ou du patrimoine mobilier de Bruch.