en #Albret je suis en mode

Francescas

Musée étonnant, musée de la Boîte en Fer Blanc...

arcades2011_Small

Un peu d’histoire…francescas_eglise_Small

La bastide de Francescas est fondée par Edouard Ier, roi d’Angleterre en 1286 mais existait en 1025. La ville se dote de coutumes en 1285. Le village s'est formé auprès de l'église et de la place du marché. La part de l'évêque de Condom est vendue aux enchères en 1576 et rachetée en 1582 par le seigneur de Lasserre, Jean Paul d’Esparbès de Lussan. L'agglomération était enfermée dans des fortifications, cernée de douves et était ouverte par 4 portes : la porte de Bordeaux, la porte du Puits, la porte de Larqué, et la porte Neuve. Du milieu du XVIème siècle jusqu’en 1621, Francescas est sans cesse au cœur des luttes religieuses, ses murailles sont donc constamment réparées.

A voir, l’église Notre Dame de Francescas nouvellement restaurée par le peintre gersois Lacoste, et dont la porte date du XVIème siècle, l’édifice présente une nef unique flanquée de chapelles latérales. D' importants travaux ont été effectués au tournant des XVIème et XVIIème siècles, financés en partie par l’évêque de Condom, Jean Marre, et en partie par la vente de chênes des bois communaux. La nef est lambrissée dans le dernier quart du 17e siècle mais en 1821 les 5 poutres maîtresses cèdent et aujourd’hui la charpente est apparente.

Le clocher est fortifié vers 1587, puis ses défenses sont démantelées. Il s’écroule et fut reconstruit en 1624.

Retrouvez Francescas sur www.francescas.info

Francescas-1

Le musée de la boîte en fer blanc…

img43bd23a574148_Small

Sur la jolie place à cornières se trouve le musée de la boite en fer blanc dans une maison rénovée au XXème siècle dont on a conservé les façades d’origine de 1579. Cette collection de boîtes, venue pour la plupart d’Angleterre, retrace l’histoire des voyageurs de l’époque. Cette exposition est « une invitation au voyage » déclinée sous forme de pyramide dans lesquels s’illustrent les territoires européens, africain et asiatique.

Au détour des ruelles découvrez les maisons anciennes notamment celle dite de la Hire, Etienne Vignolles (1390-1443), homme de guerre français et compagnon d’arme de Jeanne d’Arc. En 1429, il suit Jeanne d’Arc à partir de Blois (22 avril). Il combat à ses côtés au siège d’Orléans, fait des prodiges de valeur lors de grands assauts. Après la capture de Jeanne, il s’approche de Rouen en 1431 pour tenter de délivrer l’héroïne, mais tombe lui-même aux mains des Anglais et fut fait prisonnier. Il était compagnon de Jean Poton de Xaintrailles originaire lui même de Gascogne. Son surnom de La Hire viendrait du fait qu'il était assez violent et coléreux (ire signifie colère en ancien français), qui lui aurait été donné par les Anglais. Originaire de Préchacq dans les Landes, il est mort à Montauban où il avait accompagné le roi Charles VII lors d’une bataille.