en #Albret je suis en mode

Montesquieu

Situé sur un éperon rocheux et dominant la vallée de la Garonne, cette « Colline sauvage » est un ancien village fortifié du moyen âge accessible par trois portes, dont subsistent des vestiges. Le château se trouvait au centre, mais l'église a toujours été à l'extérieur, ce qui laisse supposer qu' il s'agissait d'un sanctuaire plus ancien que le bourg. Les vestiges du château médiéval de Montesquieu laissent rêver à l'époque des chevaliers et aux nobles gens de la Famille des Secondat de Montesquieu. À égale distance de Nérac et d’Agen, le bourg fût une frontière importante : tantôt trait d'union, tantôt barricade.

En Février 1606, Henri IV donna le titre de baron à Jacques de Secondat, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi. De seigneurie, la commune devint alors une baronie. La plupart des maisons ont été reconstruites au 19e siècle où sont en ruines. Le nouveau bourg s'est implanté dans la 2e moitié du 19e siècle au pied de l'éperon du vieux bourg. Les fortifications ont été restaurées en 1936 mais le château détruit.
 
Cette commune à son point culminant qui se situe à 163 mètres et ses habitants sont au nombre de 497 environ. Elle est une des plus grandes communes du Pays d'Albret avec ses 2554 hectare.  Sa vallée, baignée par les eaux de la Garonne, recèle un lieu d'une grande richesse : le Conservatoire Végétal d'Aquitaine, verger-musée, vitrine de la beauté et de la diversité que peut offrir la nature.
 
Anecdote : C’est Jeanne d’Albret, fille de Marguerite d’Angoulême, et mère d’Henri IV, qui donna la terre de Montesquieu à Jean de Secondat le 2 Octobre 1564. Selon le baron Philippe de Montesquieu: « Le château de Montesquieu était déjà en fort mauvais état au XVIIIe siècle»

Monuments : Remparts du XIIIème siècle - Conservatoire végétal régional d'Aquitaine

Pour en savoir + : Voir plus de photos de Montesquieu... Voir le détail du patrimoine architectural ou du patrimoine mobilier de Montesquieu...