en #Albret je suis en mode

Réception d'Armand Fallières à la sous-préfecture de Nérac

Fallieres à la Sous Prefecture V3

Ce tableau du peintre Jean-Etienne Mondineu représente un épisode de la visite officielle d’Armand Fallières dans le Lot-et-Garonne à l’automne 1906 : la cérémonie de réception du nouveau Président de la République à la sous-préfecture de Nérac.

 

Les caractéristiques du tableau

La peinture présentée en 1909 est réalisée à l’huile sur toile. C’est une œuvre de grande dimension de 179 cm de hauteur sur 243,5 cm de largeur.

Ce tableau historique est une commande de l’Etat passée trois ans plus tôt le 20 octobre 1906 au peintre pour la somme de 3000 francs. L’œuvre sera tout d’abord envoyée par l’Etat au musée de Villeneuve-sur-Lot, puis transférée au Musée de Nérac dès 1909 situé dans l’actuel centre Haussmann. Aujourd’hui, l’œuvre en dépôt du FNAC (Fonds National d’Art Contemporain) est plutôt connue des jeunes mariés, car exposée dans la Salle des Mariages de l’Hôtel de Ville de Nérac.

Le contexte historique

Né à Mézin en 1841, Fallières est par son parcours politique l’incarnation de la réussite républicaine : conseiller municipal et maire de Nérac, conseiller général, député, sous-secrétaire d’Etat à l’Intérieur et aux Cultes, ministre de l’Intérieur, président du Conseil, ministre des Affaires étrangères, ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, ministre de la Justice, sénateur, président du Sénat et président de la République le 17 février 1906.

A l’automne 1906, il entreprend sa première visite officielle en tant que président de la République dans son département natal. Le 29 septembre 1906, Fallières l’enfant du pays arrive en gare de Nérac le berceau de sa fortune politique, après des visites à Marmande, Tonneins et Port-Sainte-Marie. Selon La Dépêche du 30 septembre 1906, 1500 hommes de troupes assurent le service d’ordre à Nérac !

Sur le quai de la gare, toutes les autorités locales attendent Armand Fallières : le Maire de Nérac Emile Fréchou et ses adjoints ; Louis Lagasse maire de Casteljaloux et député né à Nérac ; le sous-préfet Guimanelli ; Bash, conseiller général ; Mendousse, président du conseil d’arrondissement de Nérac ; Jean-Baptiste Dupeyron maire de Mézin et ami personnel de Fallières ; Raymond Thamin, recteur de l’académie de Bordeaux, mais aussi des délégations nombreuses des diverses communes de l’arrondissement…

Quand le président suivi des ministres descend du train, La Marseillaise est exécutée par la musique militaire. Le Maire de Nérac par un chaleureux discours souhaite la bienvenue à Nérac au Président.

Armand Fallières lui répond : « ma joie est débordante de me trouver parmi vous dans cette ville que j’aime où j’ai commencé avec vous, à servir la démocratie et la République. J’avais un acte de justice à remplir en venant ici, celui de reconnaître, mon cher maire, les services que vous avez rendus à la République ; je le fais, au nom du gouvernement, en vous nommant chevalier de la Légion d’honneur. »

Un cortège se forme et s’engage dans l’Avenue de la Gare et les Allées du Centre où une foule considérable se masse pour accueillir avec joie Armand Fallières. Direction, la sous-préfecture de Nérac pour une première réception !

La peinture

La peinture, très colorée et vif, représente la réception matinale organisée en l’honneur de la visite du nouveau président de la République. Une centaine de personnes se retrouve présente dans la petite cour de la sous-préfecture de Nérac.

A l’arrière-plan, on observe Armand Fallières sur le tapis rouge menant à l’intérieur de la sous-préfecture, entouré par les édiles. La peinture immortalise l’instant où Fallières reçoit un bouquet de fleurs des mains d’une fillette.

Zoom Fallières

Au premier plan, la foule présente semble avoir été trié sur le volet avec uniquement la bourgeoisie locale pouvant assister à la réception. Des hommes saluent Fallières en ôtant leurs chapeaux !

La Dépêche du 30 septembre 1906 nous donne plus de précisions sur la raison de cette réception à la sous-préfecture :

« A la sous-préfecture, M. Fallières reçoit une assemblée nombreuse : les membres du tribunal civil qui sont présentés par M. le premier président de la cour d’appel d’Agen ; les membres du tribunal de commerce ; M. Marcadet le juge de paix ; le lieutenant de gendarmerie de Saint-Cyr, le receveur des finances, le personnel enseignant … »

Au cours de ces réceptions, Fallières va alors remettre des distinctions honorifiques : Officier de l’Instruction publique, Officier d’Académie, Mérite agricole et la Médaille du travail à de nombreuses personnes présentes.

Au-delà de l'aspect événementiel de la réception du Président à la sous-préfecture de Nérac, on peut voir à travers cette peinture un hommage du peintre à Armand Fallières qui, durant son septennat, s’attache à soutenir la carrière des peintres lot-et-garonnais.

La suite de la journée

Le cortège quitte alors la sous-préfecture pour se rendre à l’Hôpital de Nérac où se tient la réunion annuelle de la Fédération mutualiste de Lot-et-Garonne. Fallières y préside l’ouverture.
Le cortège remonte en voiture et arrive à la Mairie de Nérac. Pour l’anecdote, Fallières prend quelques instants de repos dans un salon de la Mairie orné de peintures avec le sous-secrétaire d’Etats aux Beaux-Arts. Il indique au président les œuvres qu’il a lui-même envoyées sur sa demande, et promet de réserver encore pour l’Hôtel de Ville de Nérac quelques-unes de celles qui ont été récemment achetées par l’Etat.

Trois semaines plus tard, l’Etat passe commande à Mondineu d’un tableau présentant la réception de Fallières à la sous-préfecture de Nérac et l’œuvre se retrouvera plus tard bien exposée à l’Hôtel de Ville.

La municipalité de Nérac offre ensuite un banquet républicain pour 200 convives sous la halle métallique située devant la Mairie, pour un déjeuner digne d’un festin présidentiel !

Hors d’œuvre variés
Melon glacé au Xérès
Truite du lac de Genève norvégienne
Filet du limousin à la Périgord
Cuissot de chevreuil Grand-Veneur
Sorbets au Cherry-Brandy
Terrines de Nérac F. Dubernet
Perdreaux sur croûtes
Salade Danicheff
Bombe glacée aux Avelines
Friandises
Corbeilles de raisins
Café – Liqueurs (Bas-Armagnac 1848)

Vins

Château Larroche et Médoc sur table
Frontignan
Bourgogne Romanée 1898, Richebourg 1895
Château Yquem 1898, Château Margaux 1900
Champagne Moët et Chandon

 

La réception du Président à Nérac coûte selon le journaliste de la Dépêche du 30 septembre 1906 une vingtaine de mille francs, soit selon le convertisseur de l’INSEE l’équivalent de 79.448,81€ en 2020 ! Le 1er octobre 1906, Armand Fallières se rend à Mézin où il reçoit un accueil triomphal dans son village natal.

Le peintre

Jean-Etienne Mondineu (1872-1940) est un peintre né et mort à Houillès, dans les landes de Lot-et-Garonne.

Formé à l’école des Beaux-Arts de Bordeaux puis Paris, il y a pour maîtres Jean-Paul Laurens, Benjamin Constant et le célèbre peintre d’histoire Albert Maignan. Il expose au Salon des Artistes Français de Paris où il obtient plusieurs médailles. Au cours de sa vie de peintre, l’Etat lui achète ou commande onze œuvres de grandes dimensions, dont la réception du Président Fallières à la sous-préfecture de Nérac.

Il puise dans ses racines gasconnes une part importante de son œuvre : des scènes de la vie rurale de la Gascogne (travaux des champs, foires et marchés…) des paysages du Lot-et-Garonne et des Landes, ou des scènes d’histoire comme la visite de Fallières à Nérac.

Ces œuvres témoignent de l'intérêt que porte l’artiste à sa Gascogne natale et font de ce peintre régionaliste un témoin de son temps. Membre de la Société des artistes français, il participe à de nombreux salons prestigieux et est nommé chevalier de la Légion d’honneur.